Nouvelles


La contribution du Canada à la lutte contre l’ISIL

octobre 8, 2014

Le 5 septembre 2014, le premier ministre a annoncé que l’Armée canadienne, dans un rôle non combattant, conseillerait et aiderait les forces de sécurité en Irak qui luttent contre une organisation terroriste appelée ISIL, l’État islamique d’Irak et du Levant. À l’époque, le premier ministre avait indiqué que le gouvernement du Canada était prêt à faire plus et que toute mission impliquant des opérations de combat serait mise à la Chambre des communes pour un vote.

Le 7 octobre, la Chambre des communes a voté pour soutenir la décision du gouvernement du Canada de se joindre à nos alliés et partenaires : les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Australie, le Danemark, la Belgique, les Pays-Bas, la Jordanie, l’Arabie saoudite, le Bahreïn, les Émirats arabes unis et d’autres, en lançant des frappes aériennes contre l’ISIL pour une période allant jusqu’à six mois. Cette mission ne comprendra pas le déploiement de troupes dans des opérations de combat au sol.

Notre contribution à la mission consistera de six CF-18, un avion-air à air de ravitaillement, deux avions de surveillance Aurora, et équipages et personnel de soutien nécessaires. En outre, nous élargissons le déploiement, dans un rôle non combattant, jusqu’à 69 membres de l’Armée canadienne pour continuer de conseiller et d’aider les forces de sécurité en Irak.

J’ai voté pour la motion et je veux profiter de cette occasion pour expliquer pourquoi.

ISIL est une menace pour le Canada et les Canadiens. Il a spécifiquement ciblé le Canada, exhortant les partisans à attaquer les Canadiens, ici et à l’étranger. Il a tué des Occidentaux innocents à l’étranger et planifie des attaques ici en Amérique du Nord.

ISIL a établi un « califat » autoproclamé sur un vaste territoire dont il a l’intention de lancer un djihad terroriste, non seulement dans la région, mais à l’échelle mondiale.

Dans son « califat », il a commis des atrocités innommables contre les plus innocents des personnes. Il a torturé et décapité des enfants, violées et vendues des femmes en esclavage, tué des minorités ethniques et prisonniers civils innocents pris qui sont en désaccord avec ISIL.

Sans surveillance, cette menace terroriste ne peut qu’accroître — et se développer rapidement.

Wellington-Halton Hills est parsemée de cénotaphes qui servent comme un rappel que lorsque nos alliés sont réunis pour une cause commune pour lutter contre une menace commune, nous, les Canadiens ont toujours su relever le défi. Nous ne devrions pas nous faire aucune illusion. Si le Canada veut garder sa voix dans le monde — et nous le devrions, car tant de nos défis sont mondiaux — nous devons jouer notre rôle avec nos alliés ou risquer de ne pas être pris au sérieux.

La responsabilité ultime du gouvernement du Canada est de protéger les Canadiens, et de défendre nos citoyens contre ceux qui voudraient nous faire du mal à nous et à nos familles.

Voilà pourquoi j’ai voté pour soutenir cette mission. Gardons en tête les hommes et les femmes courageux des Forces armées canadiennes, qui sont, maintenant et toujours, prêts à répondre à l’appel de leur pays.

Pour des points de vue supplémentaires, n’hésitez pas à lire l’éditorial du « Globe and Mail » intitulé : « This isn’t Harper’s War : [Ce n’est pas la guerre de Harper] », écrit par Jeffrey Simpson. Je fournis le lien pour avoir votre avis : http://goo.gl/oq6O3z

 


Demeurez en contact avec Michael

YouTube Flickr

Menu