Nouvelles


Accroissement du soutien aux anciens combattants canadiens et leurs familles

décembre 2, 2014

Les membres des Forces armées canadiennes défendent et protègent le Canada et les Canadiens à la maison et à l’étranger. Pour leur dévouement et de sacrifice, physique et mental, nos anciens combattants ne méritent rien de plus que la plus grande qualité des soins dans leur transition à la vie civile et à la retraite.

Depuis 2006, le gouvernement du Canada a dépensé près de 30 milliards $ dollars sur la fourniture de prestations et de services pour les anciens combattants. Le budget du ministère des Anciens combattants a augmenté, passant de 2,7 milliards $ en 2005 à 3,5 milliards $ cette année, représentant une augmentation de 30 pour cent. Cette augmentation du financement a eu lieu alors que le nombre d’anciens combattants a diminué, même en comptant les anciens combattants des conflits comme l’Afghanistan. Par exemple, le nombre d’anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée a diminué, passant de 234 000 en 2006 à 98 200 aujourd’hui. Cette augmentation des dépenses est allée vers l’amélioration des bénéfices pour les anciens combattants. Par exemple, les anciens combattants n’ont plus à déduire les prestations d’invalidité de leur allocation aux anciens combattants, augmentant l’argent qu’ils reçoivent. Un autre exemple est le doublement de l’argent que le gouvernement va payer pour les funérailles et l’inhumation des coûts pour les anciens combattants à faible revenu, de 3,600 $ à 7,376 $.

Cependant, on peut toujours faire plus. Récemment, la vérificatrice générale a souligné les lacunes dans la prestation de services pour les anciens combattants. Le gouvernement a accepté les recommandations de la vérificatrice générale et les met en œuvre.

Le 23 novembre, Anciens Combattants Canada a annoncé un financement supplémentaire pour les soins de santé mentale pour les anciens combattants, desservant les membres actifs des Forces armées canadiennes et de leurs familles. Cet argent permettra d’améliorer les soins de santé mentale existant pour les anciens combattants et leurs familles. Cela se traduira par un meilleur accès aux professionnels de la santé mentale, une meilleure éducation de la santé mentale et un meilleur soutien aux familles des militaires qui sont confrontés au difficile défi de problèmes de santé mentale, y compris le syndrome de stress post-traumatique.

En outre, Anciens Combattants Canada ouvrira une nouvelle clinique de santé mentale à Halifax, ainsi que sept autres cliniques satellites de santé mentale à travers le pays, pour fournir des services de santé mentale complets aux anciens combattants et leurs familles vivant avec des traumatismes liés au stress.

En outre, le ministère des Anciens Combattants, en partenariat avec le ministère de la Défense nationale, financera des recherches supplémentaires pour trouver de meilleurs traitements pour les anciens combattants et les membres des Forces armées canadiennes avec conditions de santé mentale. En particulier, la recherche sera axée sur une meilleure compréhension de la transition du régime militaire à la vie civile et de mieux comprendre les causes des suicides d’anciens combattants, afin de guider les activités de prévention.

Le gouvernement du Canada est fermement résolu à travailler avec les anciens combattants et leurs familles à veiller à ce qu’ils reçoivent les soins qu’ils méritent. Si vous avez des questions, des commentaires ou des préoccupations, n’hésitez à me contacter au (866) 878-5556 ou à michael.chong@parl.gc.ca


Demeurez en contact avec Michael

YouTube Flickr

Menu