Nouvelles


Déficits et dépenses non planifiées

décembre 30, 2015

Au cours de la campagne électorale, les libéraux ont promis de nouvelles dépenses, mais ils ont aussi promis que le déficit ne dépasserait pas 10 milliards $ dans chacune des deux prochaines années fiscales.

Toutefois, depuis son entrée au pouvoir le 4 novembre, le nouveau gouvernement libéral a annoncé des dépenses supplémentaires qui dépasse les dépenses promises dans leur plateforme électorale, et ce par des milliards de dollars. Ceci est préoccupant.

Les libéraux ont sous-estimé le montant de revenus produits par leur nouvelle hausse d’impôt sur le revenu fédéral. Lors de l’élection, ils ont promis d’augmenter le taux fédéral supérieur de 29 à 33 pour cent sur les revenus d’environ 200 000 $, mais ils ont sous-estimé les revenus que cela permettrait de générer par environ 1 milliard $.

Ils ont également sous-estimé le coût de la coupe de la tranche d’imposition des revenus de la classe moyenne. Ils ont prévu qu’il en coûterait 2,9 milliards $ par année, mais le ministère des Finances prévoit maintenant qu’il en coûtera plutôt 500 millions $ de plus – donc 3,4 milliards $.

Les libéraux ont aussi promis que prendre 25 000 réfugiés en provenance de la Syrie parrainés par le gouvernement coûterait 250 millions $ par la fin de l’année. Non seulement ont-ils rompu cette promesse en réduisant le nombre à 15 000 et prolongé le délai jusqu’à la nouvelle année, ils admettent maintenant que le coût sera plus proche de 1,2 milliard $ sur 6 ans — 877 $ millions dans l’exercice financier présent et non 250 millions $.

Il y a à peine quelques semaines, le premier ministre a annoncé un montant supplémentaire de 1 milliard $ pour le fonds international sur le changement climatique de l’ONU lors de la conférence sur les changements climatiques tenue à Paris. Ces dépenses ne figuraient pas dans leur plateforme électorale.

Ceci représente seulement un exemple des dépenses non planifiées annoncées depuis le 4 novembre.

En outre, la preuve est faite que l’économie s’est détériorée depuis avril dernier, lorsque le gouvernement précédent avait prévu un léger excédent de 1,4 milliard $ pour l’exercice financier en cours. En conséquence, le ministre des Finances Bill Morneau a récemment indiqué que les revenus seront inférieurs à ceux qui étaient prévus.

Qu’est-ce que tout cela veut dire? Cela signifie que le nouveau gouvernement ne fait pas les choix difficiles nécessaires pour garder les dépenses sous contrôle. Cela signifie que le déficit va probablement être beaucoup plus élevé que 10 milliards $. Cela signifie aussi qu’il y aura des pressions pour augmenter les impôts fédéraux pour payer ces nouvelles dépenses. De nouveaux programmes et de nouvelles dépenses créent également le risque d’un déficit structurel, ce qui est très difficile à éliminer, comme la province de l’Ontario est actuellement en voie de le découvrir.


Demeurez en contact avec Michael

YouTube Flickr

Menu